Les métiers des permanents

Consultant•e

Le ou la consultant•e doit gérer tout le processus de la commande sur la base d'un portefeuille clients établi, de la prospection jusqu'à la délégation des intérimaires, ce qui implique des activités commerciales comme de recrutement. C'est le métier le plus polyvalent des agences d'emploi.

Formation initiale
Parcours professionel en amont
Emploi
Trajectoire post-emploi
Formation initiale
Formation commerciale ? ?
BTS relation clientèle, DUT techniques de commercialisations, BTS force de vente
Formation ressources humaines ? ?
BTS, licence, master RH
Formation gestion et management ? ?
licence de gestion des entreprises, école de management
Formation de droit
Parcours professionel en amont
Évolution ascendante en agence d'emploi ? ?
pour des personnes issues d'un poste de commercial•e• ou de recrutement qui ont choisi de compléter leur expertise dans l'autre domaine (commercial ou recrutement) ou qui ont suivi la stratégie de leur ETT qui est " passée au modèle consultant "
Poste de commercial•e ou en RH dans un autre secteur ? ?
Un•e consultant•e n'ayant pas d'expérience dans une agence d'emploi sera d'abord consultant•e junior.
Emploi
Consultant•e
Trajectoire post-emploi
Responsable d'agence ? ?
après avoir déjà exercé des missions stratégiques et de lobbying en étant l'ancien " bras droit " du/ de la responsable d'agence
Métier au siège ou sur plateforme ? ?
par ex. responsable de la stratégie commerciale ou du développement du placement pour une ETT
Trajectoire post-emploi hors branche
Métiers du commerce ? ?
développement et vente de services
Métiers des ressources humaines
Métiers de l'administration des entreprises
Métiers du développement territorial et économique
Métiers du conseil et de l'accompagnement à l'emploi
Trajectoire post-emploi hors branche

Paroles de recruteurs

" Les ex-permanents occupant aujourd'hui un poste de consultant dans notre cabinet ont souvent postulé parce qu'ils cherchaient à aller de manière plus approfondie sur de l'accompagnement de projet des personnes. Ils voulaient s'impliquer plus sur le parcours de la personne, ses compétences. Ils apportent des compétences complémentaires à l'entreprise, car ils ont un profil commercial et n'ont pas peur de rentrer en relation avec les entreprises, ce qui complète bien le profil des salariés actuels, qui ont plutôt des profils psycho du travail/ approche psycho sociale. Ils ont une habitude de l'engagement (un esprit d'entreprenariat, du rythme de travail, de la réactivité (" dans les métiers de l'emploi, le niveau de réactivité va croisant de l'insertion à l'intérim, avec au milieu les autres intermédiaires de l'emploi "). Ils ont néanmoins une approche souvent très adéquationniste de l'intermédiation (assez proche de ce que pourrait faire un conseiller Pôle emploi). L'enjeu est alors de les intéresser plus à l'individu (" nous, on part de l'individu "). Certains ont postulé hors de l'intérim pour cela "
Un cabinet de conseil ayant une activité d'accompagnement des actifs en reconversion
Métiers du commerce ? ?
développement et vente de services
Métiers des ressources humaines
Métiers de l'administration des entreprises
Métiers du développement territorial et économique
Métiers du conseil et de l'accompagnement à l'emploi

Exemples de parcours hors branche

V. a obtenu un BTS négociation relation clientèle puis travaillé en tant que vendeur dans une boutique informatique. Alors qu’il recherchait un poste de commercial, il s’est intéressé au travail des permanents en agence et a postulé. Il est actuellement consultant spécialisé sur les métiers de la comptabilité au sein d’une agence d’emploi.

W. a été embauchée en CDI par l’enseigne dans laquelle elle a réalisé son contrat de professionnalisation, sur un poste de consultante. Son alternance (licence économie et gestion et master RH), avait porté à la fois sur du recrutement, de la fidélisation client et le développement de portefeuille.

Après avoir obtenu un master « administration des entreprises » et réalisé son alternance dans une enseigne du travail temporaire, J. a intégré une agence d’emploi comme chargé d’affaire. J. a évolué sur un poste de consultant en développant ses compétences recrutement avant de prendre la responsabilité de l’agence. Cette évolution constituait l’objectif qu’il s’était fixé à son entrée dans le travail temporaire.

N. a fait tout son parcours professionnel dans le travail temporaire. Après une licence RH, elle a travaillé comme chargée de recrutement dans deux agences d’emploi avant d’évoluer sur un poste de consultante à la suite d’un cycle de formation.

V. a obtenu un BTS négociation relation clientèle puis travaillé en tant que vendeur dans une boutique informatique. Alors qu’il recherchait un poste de commercial, il s’est intéressé au travail des permanents en agence et a postulé. Il est actuellement consultant spécialisé sur les métiers de la comptabilité au sein d’une agence d’emploi.

Après avoir obtenu un master « administration des entreprises » et réalisé son alternance dans une enseigne du travail temporaire, J. a intégré une agence d’emploi comme chargé d’affaire. J. a évolué sur un poste de consultant en développant ses compétences recrutement avant de prendre la responsabilité de l’agence. Cette évolution constituait l’objectif qu’il s’était fixé à son entrée dans le travail temporaire.

W. a été embauchée en CDI par l’enseigne dans laquelle elle a réalisé son contrat de professionnalisation, sur un poste de consultante. Son alternance (licence économie et gestion et master RH), avait porté à la fois sur du recrutement, de la fidélisation client et le développement de portefeuille.

N. a fait tout son parcours professionnel dans le travail temporaire. Après une licence RH, elle a travaillé comme chargée de recrutement dans deux agences d’emploi avant d’évoluer sur un poste de consultante à la suite d’un cycle de formation.