Les métiers des permanents

Chargé•e de recrutement

Le•la chargé•e de recrutement répond aux commandes en assurant la meilleure adéquation possible entre les besoins des clients et les profils et souhaits des intérimaires. Il•elle assure le suivi des intérimaires et des clients du début à la fin de la mission. Il•elle gère le fichier de candidats et d'intérimaires en anticipant les demandes des clients.

Formation initiale
Parcours professionel en amont
Emploi
Trajectoire post-emploi
Formation initiale
Bac +3 / Bac +5 ? ?
Formations ciblées RH, recrutement, commercial et administration des entreprises. Les formations en sciences sociales sont aussi appréciées pour l'approche des publics et l'analyse des contextes socio-économiques
Parcours professionel en amont
Évolution ascendante en agence d'emploi ? ?
après un début de parcours professionnel souvent en stage ou en contrat d'alternance comme chargé•e de gestion ou chargé•e d'accueil
Évolution horizontale en agence d'emploi ? ?
pour des personnes issues d'un poste de commercial•e ou de consultant•e, du fait d'une appétence pour le recrutement et le contact
Accompagnement des demandeurs d'emploi (hors agence d'emploi) ? ?
voire gestion des ressources humaines ou une expérience de métiers dits "commerciaux "
Emploi
Chargé•e de recrutement
Trajectoire post-emploi
Consultant•e ? ?
Développer des compétences commerciales et évoluer vers le métier de consultant•e, qui articule les missions commerciales et de recrutement
Responsable d'agence ? ?
après avoir déjà exercé des missions commerciales et stratégiques
Fonction support au siège ou en direction régionale d'entreprise de travail temporaire ? ?
sur une expertise formation ou sécurité par exemple
Trajectoire post-emploi hors branche
Métiers du recrutement et RH en entreprise ou de mise à disposition de personnel ? ?
l’accès à une fonction RH nécessite souvent d’autres expériences que celle en agence d’emploi, notamment sur la gestion de carrière ou la formation
Métiers du conseil et de l'accompagnement à l'emploi ? ?
consultant•e RH, chargé•e de relation entreprise, chargé•e d'insertion
Métiers de l'administration des entreprises ? ?
gestionnaire RH, assistant•e administratif•tive et commercial•e dans une PME…
Métiers du commerce ? ?
vente de services
Métiers du développement territorial et économique ? ?
chargé•e de mission RH dans une chambre consulaire
Trajectoire post-emploi hors branche

Paroles de recruteurs

"La prestation consiste en un accompagnement léger pour optimiser la recherche d'emploi de demandeurs d'emploi jugés autonomes par Pôle emploi. Elle est donc très axée sur l'approche du marché du travail, l'optimisation des techniques de recherches d'emploi et les liens employeurs. Pôle emploi a donc récemment intégré dans son cahier des charges de nouveaux critères pour les profils de consultants de ses prestataires : ils ne doivent plus avoir de l'expérience uniquement en tant que Conseillers en insertion professionnelle, mais plus largement en RH. Cela a permis aux prestataires de recruter également des ex-permanents de l'intérim, qui s'avèrent donner toute satisfaction : plus pro-actifs, car plus habitués à une logique de performance, à une relation rapide et efficace avec le demandeur d'emploi".
Prestataire privé de Pôle Emploi
"A moins d'avoir déjà travaillé dans un PLIE, les seuls profils intéressants à l'externe selon le directeur sont ceux qui viennent de l'intérim. Ils sont en capacité de prospecter, en capacité de négocier un recrutement, de recevoir du public, d'amener un bénéficiaire du PLIE à un rendez-vous s'il le faut. Ce sont des personnes qui sont adaptables, connaissent plusieurs entreprises et plusieurs métiers, et sont mobiles et réactives. On a besoin de personne qui parlent le langage entreprise".
Directeur d'un PLIE (Plan Local d'Insertion pour l'Emploi)
Métiers du recrutement et RH en entreprise ou de mise à disposition de personnel ? ?
l’accès à une fonction RH nécessite souvent d’autres expériences que celle en agence d’emploi, notamment sur la gestion de carrière ou la formation
Métiers du conseil et de l'accompagnement à l'emploi ? ?
consultant•e RH, chargé•e de relation entreprise, chargé•e d'insertion
Métiers de l'administration des entreprises ? ?
gestionnaire RH, assistant•e administratif•tive et commercial•e dans une PME…
Métiers du commerce ? ?
vente de services
Métiers du développement territorial et économique ? ?
chargé•e de mission RH dans une chambre consulaire

Exemples de parcours hors branche

T. a d’abord travaillé comme éducatrice spécialisée puis visiteuse médicale. Après un poste de chargée de recrutement en agence 1 an, T. devient responsable de recrutement dans une entreprise, puis développeur ressources humaines dans une CCI.

S. a occupé un poste de conseillère en insertion professionnelle dans une ETTI pendant cinq mois. Elle a ensuite occupé un poste de chargée des clauses d’insertion et conseillère emploi pendant dix mois dans une Communauté d’agglomération, puis de référente PLIE. Elle est aujourd’hui coordinatrice emploi/chargée des relations entreprises au sein de la même structure.

K. a travaillé en agence d’emploi comme consultante avant de créer son entreprise. Il s’agissait d’une entreprise de mise à disposition de formateurs auprès de centres de formation.

Après 16 ans en tant qu’assistante gestion puis consultante, E. trouve un emploi de gestionnaire RH dans un groupe alimentaire coopératif.  Elle est en charge de la gestion du personnel du groupe (contrat de travail, gestion des heures, paie, formation).

Après une expérience de plusieurs années en tant que chargé de recrutement en SSII puis en tant que chasseur de tête, H. occupe un poste de chargé de recrutement dans une agence d’emploi pendant 1 an. Après quoi H. a évolué vers un poste de responsable de recrutement et gestionnaire des ressources humaines au sein d’une entreprise de conseil et d’ingénierie informatique.

Après plusieurs années comme chargée de recrutement dans une agence d’emploi, S. est aujourd’hui consultante en mobilité professionnelle pour un cabinet de recrutement. Selon elle, elle a été embauchée sur ses compétences en matière de recrutement et sa capacité à accompagner les personnes dans leur recherche d’emploi (réalisation de CV, préparation à un entretien d’embauche). Mais c’est aussi sa connaissance du bassin d’emploi qui a été décisive.

Après 12 ans en tant qu’assistante d’agence puis chargée de recrutement, C. devient assistante administrative et commerciale dans une PME (entreprise d’installation et de dépannage de matériel pour les boulangeries), un poste qui se rapproche de sa formation initiale. Dans cette société de cinq personnes, ses activités sont diverses : traitement des commandes clients, des commandes fournisseurs, paye des salariés

T. a d’abord travaillé comme éducatrice spécialisée puis visiteuse médicale. Après un poste de chargée de recrutement en agence 1 an, T. devient responsable de recrutement dans une entreprise, puis développeur ressources humaines dans une CCI.

Après une expérience de plusieurs années en tant que chargé de recrutement en SSII puis en tant que chasseur de tête, H. occupe un poste de chargé de recrutement dans une agence d’emploi pendant 1 an. Après quoi H. a évolué vers un poste de responsable de recrutement et gestionnaire des ressources humaines au sein d’une entreprise de conseil et d’ingénierie informatique.

S. a occupé un poste de conseillère en insertion professionnelle dans une ETTI pendant cinq mois. Elle a ensuite occupé un poste de chargée des clauses d’insertion et conseillère emploi pendant dix mois dans une Communauté d’agglomération, puis de référente PLIE. Elle est aujourd’hui coordinatrice emploi/chargée des relations entreprises au sein de la même structure.

Après plusieurs années comme chargée de recrutement dans une agence d’emploi, S. est aujourd’hui consultante en mobilité professionnelle pour un cabinet de recrutement. Selon elle, elle a été embauchée sur ses compétences en matière de recrutement et sa capacité à accompagner les personnes dans leur recherche d’emploi (réalisation de CV, préparation à un entretien d’embauche). Mais c’est aussi sa connaissance du bassin d’emploi qui a été décisive.

K. a travaillé en agence d’emploi comme consultante avant de créer son entreprise. Il s’agissait d’une entreprise de mise à disposition de formateurs auprès de centres de formation.

Après 12 ans en tant qu’assistante d’agence puis chargée de recrutement, C. devient assistante administrative et commerciale dans une PME (entreprise d’installation et de dépannage de matériel pour les boulangeries), un poste qui se rapproche de sa formation initiale. Dans cette société de cinq personnes, ses activités sont diverses : traitement des commandes clients, des commandes fournisseurs, paye des salariés

Après 16 ans en tant qu’assistante gestion puis consultante, E. trouve un emploi de gestionnaire RH dans un groupe alimentaire coopératif.  Elle est en charge de la gestion du personnel du groupe (contrat de travail, gestion des heures, paie, formation).